Home/idées et opinions/POLITIQUE/Port-au-Prince chauffée, le gouvernement et la Police nationale d’Haiti blâment et condamnent les fauteurs de trouble

Port-au-Prince chauffée, le gouvernement et la Police nationale d’Haiti blâment et condamnent les fauteurs de trouble

Dans une note publiée hier après midi, Le gouvernement de la République d’Haïti condamne avec fermeté les actes de violence anti-démocratiques posés par des individus ayant participé à une manifestation dans les rues de Port-au-Prince. Une manifestation qui, selon cette note, s’est attaquée à la vie et aux biens d’honnêtes et paisibles citoyens, et qui provoque une situation regrettable de troubles et de chaos inacceptable.

Ainsi, Le ministère de la Justice et de la Sécurité publique a été instruit de requérir du Directeur général de la Police nationale d’Haïti et du Commissaire du gouvernement un rapport détaillé sur ces évènements afin de permettre à la justice de faire la lumière sur ces actes de violence et d’engager les poursuites appropriées contre tous les individus ayant participé dans ces actes.

De sa part, La Direction générale de la Police d’Haïti blâme et condamne avec la plus grande vigueur les esprits mal intentionnés et les ennemis de la démocratie qui ont fait du 12 septembre une journée de fureur et de violence sans mesure. La Direction générale de la PNH, qui a la mission d’assurer la protection des vies et des biens, rappelle à la population qu’elle ne cédera pas aux pressions d’où qu’elles viennent et ne tolèrera jamais ces débordements de passions qui fragilisent le bon climat du vivre ensemble, favorable aux investissements dans ce pays meurtri par la misère et l’incompréhension de ses fils et de ses filles.

Elle rappelle également qu’indépendamment de la conjoncture et du motif des manifestations, la police doit faire respecter et de fait fera respecter la Constitution et les lois de la République. Par conséquent, les membres de l’institution policière ont été instruits pour sévir avec rigueur contre les fauteurs de trouble, mais dans le respect de la loi, pour garantir la sécurité des vies et des biens conformément à l’article 269-1 de la Constitution.

La PNH se dit déterminer et annonce qu’elle ne cédera pas aux pressions de la rue. Les auteurs de banditisme, de vandalisme et de barbarie de toutes sortes seront arrêtés et remis à la justice.

 

 

 

 

 

 

LAISSEZ UN COMMENTAIRE
By | 2017-09-13T13:33:06+00:00 13/09/2017|POLITIQUE|

About the Author: