Home/idées et opinions/POLITIQUE/Pour ne pas payer ses contractuels, l’ONI ferme ses portes à Thomonde – SOJETHO préoccupée !

Pour ne pas payer ses contractuels, l’ONI ferme ses portes à Thomonde – SOJETHO préoccupée !

Solidarité des Jeunes de Thomonde (SOJETHO) se sent fortement  préoccupée par la fermeture des portes du bureau de l’Office Nationale d’Identification (ONI) de Thomonde depuis plusieurs semaines suite á la protestation d’une dizaine de contractuels de cette institution qui revendiquent le paiement de treize mois de salaire de travail.

En effet depuis le mois de Juillet 2016, Wilson Fièvre, le directeur de l’Office National d’Identification(ONI) a lancé l’opération d’épuration de 6,2 millions de Cartes d’identification Nationale (CIN) enregistrées dans les bases de données de cette institution. Cette velléité a porté le directeur à ouvrir plus de 2500 postes d’identification à travers tout le pays, parmi lesquelles ci-jointe la commune Thomonde. C’est dans ce contexte que l’Office National d’Identification, via son partenaire (GEDH) Groupe d’Economie pour le Développement d’Haïti,  fut jeté dévolu sur une dizaine de jeunes de Thomonde pour l’opération.

Ces jeunes qui ont travaillé depuis treize mois pour le compte de l’ONI à travers la commune de Thomonde pour l’opération d’épuration des Cartes d’Identification Nationale (CIN) n’ont perçu aucun salaire jusqu‘à cette minute. Tandis que, ces jeunes ont investi leurs énergies, leurs temps et leurs maigres moyens depuis treize (13) mois pour réaliser ce dur labeur à travers les derniers coins de la commune. En ce sens, SOJETHO croit que la revendication salariale de ces contractuels est juste et mérite une réponse prompte et positive de la part des autorités concernées. D’un autre côté, SOJETHO conteste énergiquement la velléité des autorités de l’ONI au niveau du département du centre qui, au lieu de satisfaire les nobles revendications des contractuels, visent à déplacer le bureau de l’ONI  de la commune de Thomonde vers la ville de Hinche  et contraindre aux  citoyens Thomondois de s’y aller authentifier, tirer , faire et renouveler leurs Cartes d’Identifications Nationale.

 Pour SOJETHO, fuir la situation ne va pas la résoudre. Au contraire, nous garantissons aux autorités qu’une telle décision préjudiciable aux intérêts des citoyens et contractuels de la commune pourrait envenimer la situation. Déjà, des centaines de personnes font la queue désespérément devant le bureau de l’ONI depuis des semaines pour retirer, authentifier et renouveler leur Cartes d’Identification nationale(CIN).

Solidarité des Jeunes de Thomonde (SOJETHO) recommande aux autorités de l’Office Nationale d’Identification(ONI) de prendre toutes les dispositions nécessaires pour payer aux contractuels leurs treize mois de salaire afin que la paix et la sécurité maintiennent au sein de la ville de Thomonde. SOJETHO rappelle aux autorités qu’il est une obligation à l’Etat de procurer aux citoyens une pièce d’identité afin qu’ils puissent jouir de ses droits civils et politiques en toute quiétude.

                                                                                                      

Olin JEAN-PHILIPPE                                                                       Wilson SAINT-BRUN

   Président                                                                                   Responsable Relation publique

LAISSEZ UN COMMENTAIRE
By | 2017-10-29T15:30:33+00:00 29/10/2017|POLITIQUE|

About the Author: