Home/idées et opinions, SOCIETE/LIONEL TROUILLOT : DE LA PLUME SUCCULENTE À LA PLUME SUFFOCANTE.

LIONEL TROUILLOT : DE LA PLUME SUCCULENTE À LA PLUME SUFFOCANTE.

Qui ne lirait pas avec enthousiasme « la belle amour humaine »? Ce n’est pas seulement « la belle amour humaine ». Lionel Trouillot est un grand écrivain. Un monument de la plume ! Une plume passionnante. Combien d’entre nous ne rêvent-ils devenir comme lui? En fait, Lionel a un devoir de redevabilité envers la jeunesse. Il est bourré de talent. C’est un héritier. Il écrit, d’ailleurs, comme sa famille. Par contre a-t-il l’audace et le principe de feu Michel Rolph? Jamais! Ne vous en faites pas d’illusion. Il a un point sensible : sauver ses amis dans la boue.

La solidarité dans le mal c’est son point (fort) faible. Comment est-il passé de la plume engagée à la plume partisane? La trahison, tel est la qualification à donner au dernier papier de ce grand écrivain haïtien. Retenez vos souffles, je ne suis pas perdu, car Lionel fait partie d’une génération désengagée, révisionniste. Ainsi parlons- nous de ceux qui ont volé l’espoir/l’avenir des jeunes post-86 comme Myrtha Gilbert, le doyen qui a volontairement roulé sa voiture sur le jeune étudiant de 23 ans, Yves Blot.

C’est avec beaucoup de stupéfactions que j’ai lu ce texte truffé de beaux français pour discréditer et décrédibiliser la juste lutte pour la réforme de l’UEH de Lionel Trouillot, publié dans le journal Le nouvelliste. Avec un français combien précieux, comme d’habitude, l’auteur des fous de Sait-Atoine a pris fait et cause pour le mal. Une précieuse plume au service d’un acte barbare, telle est l’usage qu’en fait Lionel. C’est devenu une habitude, il devient n’importe qui/quoi quand il veut défendre ses proches qui sont dans la boue.
Faisons donc un retour dans l’histoire de la philosophie occidentale ou dans l’histoire de la pensée européenne pour se rappeler de ce vieux débat : est-ce certains écrivains qui se mettent au service de certains régimes ou certains régimes qui en font usage de certaines pensées? La rencontre du nazisme de Hitler avec le concept de surhomme de Nietzsche en témoigne. Un débat très houleux. À propos de Lionel, est-ce que c’est lui délibérément qui veut se salir ou bien il est utilisé ou manipulé? Une plume fougueuse pour une parole trahissante. Est-il devenu, un marchand de plume ou un criminel dépourvu de toute humanité?

Alors qu’il se met à répéter qu’il y a trop d’inégalités dans le pays, sa plume escamote le combat des ouvriers depuis tantôt un mois pour réclamer une meilleure condition de travail (ala de angajman m pa pè papa!) pour défendre un assassin qui a roulé son automobile sur un étudiant. Comme si ce crime odieux n’était pas suffisant qu’il le poursuive avec sa plume. Lionel, votre papier est criminel. Vous n’êtes point digne de faire leçon à la jeunesse haïtienne. Vous êtes dangereux. Vous utilisez votre capital culturel et symbolique pour prêcher de l’impunité et detruire toute une génération.

J’avoue que je commence par avoir de mauvais souvenirs de ce pays. Une génération de perfides, de bluffeurs, de malfaiteurs…dont vous faites partie.
J’ai honte! Vous avez, encore une fois, craché sur les dépouilles de Jacques Stephen Alexis et de Jacques Roumain. C’est scandaleux de vous entendre dire que vous êtes progressiste. Des hommes de gauche ! Assurément dans les grands sommets de la gauche, vous y serez toujours pour boire un peu de bons vins français et parler de la misère des masses? Continuez votre chemin! Vous êtes des donneurs de leçons qui roulent vos voitures sur le corps des fils de la masse que vous prétendez défendre?

Je finis en vous demandant de vous souvenir de la dernière personne issue de la classe des « ti wouj » qui fréquentait l’Université? Pensez-vous que Yves Blot, ce fameux criminel que vous défendez, oserait rouler sa voiture sur lui? Laissez-moi vous dire M. Lionel, vous êtes en train de trahir et du coup d’effacer vos romans. En terminant ce papier, je veux vous questionner confidentiellement : est-ce vrai que vous vous érigez en barrière dure, dans les couloirs que vous contrôlez pour empêcher la montée en puissance des jeunes écrivains dont vous n’avez pas leur contrôle? Gougueder di m di w: *moun k ap batay pa mouri*.

Exantus Georges Gregor
Enseignant.
Publié le 22 mai 2017

 

LAISSEZ UN COMMENTAIRE
By | 2017-08-23T13:59:25+00:00 23/06/2017|idées et opinions, SOCIETE|

About the Author:

Leave a Reply