Home/idées et opinions/POLITIQUE/LE JEUNE PRÉSIDENT D’HAITI FARANDAY PIERRE-LOUIS POURSUIVI EN JUSTICE POUR DIFFAMATION PAR GUY C. DELVA

LE JEUNE PRÉSIDENT D’HAITI FARANDAY PIERRE-LOUIS POURSUIVI EN JUSTICE POUR DIFFAMATION PAR GUY C. DELVA

Comme promis, j’ai déposé une plainte au bureau du Commissaire du gouvernement près le Tribunal de 1ere instance de P-AU-P, Me Ocnam Damé Daméus, pour que le nommé Faranday Pierre-Louis puisse être poursuivi pour les déclarations diffamatoires qu’il a faites à mon encontre. C’est triste de voir à quel point le mensonge, l’indignité et le déshonneur prennent place et s’installent, dans certains esprits, en tant que valeurs. Comment pourrait-on imaginer qu’un  »jeune-président d’un gouvernement jeunesse », qui devrait être un example pour les autres jeunes, puisse s’adonner à pareille infamie. Ca serait une catastrophe monstrueuse si le comportement de M. Pierre-Louis était représentatif de celui de la majorité des jeunes Haïtiens. Haiti serait condamnée à la machination et à la déchéance. La plainte a été déposée ce mercredi. Veuillez donc en prendre lecture
Port-au-Prince, le 19 juillet, 2017

Me. Ocnam Damé Daméus
Commissaire du Gouvernement
Près le Tribunal de 1re instance de P-au-P
En ses Bureaux

Monsieur le Commissaire,
Je vous présente mes compliments et j’ai l’avantage de vous exposer ce qui suit : Un citoyen répondant au nom de Faranday Pierre-Louis a lancé une campagne intensive de mensonges contre ma personne, dans le but évident de ternir ma réputation.
M. Pierre-Louis s’est présenté au studio de Radio Caraïbes le vendredi 14 juillet pour faire une déclaration dans l’émission, Matin Caraïbes, dont je suis co-animateur.
Au cours de l’émission, il y a eu un désaccord entre les animateurs, ce qui demeure une question interne à l’émission et à la radio. Cependant, il s’en est suivi un incident dont je vous ferai grâce des détails pour le moment, en attendant de pouvoir les exposer lors d’une audition qui, j’espère, aura lieu dans très peu de temps.
Depuis le 14 juillet, M. Faranday Pierre-Louis n’a cessé de déclarer que je l’ai giflé. Une déclaration absolument mensongère et attentatoire à ma réputation. Je ne l’ai jamais giflé et ne lui ai administré aucun coup.
Fort de tout ce qui précède, Monsieur le Commissaire du gouvernement, j’entends porter plainte et, comme de fait, je porte plainte formelle contre M. Faranday Pierre-Louis afin qu’il soit poursuivi et puni, conformément aux lois en vigueur, pour délit de diffamation contre ma personne, et ce sera Justice.

Joseph Guyler C. Delva
Journaliste

 

LAISSEZ UN COMMENTAIRE
By | 2017-08-23T13:52:50+00:00 20/07/2017|POLITIQUE|

About the Author: